Manifeste pour le train de demain

Entre urgence climatique et crise énergétique, il est aujourd’hui plus que nécessaire de revoir notre manière de se déplacer et de voyager. Pour atteindre la neutralité carbone et rester dans un réchauffement planétaire de moins de 1,5 °C, nous devons diminuer par 5 nos émissions d’ici 2050 (et par 2 d’ici 2030). Le train apparaît comme l’une des solutions pour diminuer notre dépendance aux énergies fossiles et décarboner les transports. En effet, le train consomme moins d’énergie et émet moins de CO2 que la plupart des autres modes de transports. Un trajet de 1 000 km émet ainsi 2 kg de CO2 en TGV contre 186 kg en avion et 193 kg en voiture (calcul ADEME).

Dans ce contexte, comment encourager les voyageurs à choisir le train ? Comment faire oublier la voiture ou l’avion pour se rendre au travail ou pour les vacances ?

Nous n’avons pas forcément les bonnes réponses. Nous croyons simplement que le train est synonyme d’un avenir plus durable. Aussi, de nos expériences et de nos constats, nous proposons simplement ici des pistes et des réflexions pour que le train soit le mode de transport incontournable de ces prochaines décennies.

  1. Développer l’offre ferroviaire
  2. Proposer des tarifs compréhensibles, accessibles et compétitifs
  3. Prendre le train avec des enfants facilement
  4. Offrir des services supplémentaires
  5. Encourager les initiatives autour du train
  6. Financer le développement du train

La rubrique « commentaires » en bas de cet article est évidemment ouverte. N’hésitez pas à partager avec nous également vos idées et réflexions.

Imaginer le train de demain pour un avenir plus durable - © voyagerentrain.fr

Développer l’offre ferroviaire

… avec plus de lignes transversales

En France, le réseau ferré est construit en étoile depuis Paris. La plupart des lignes de train passent ainsi par la capitale.

Il semble indispensable que des lignes transversales se développent. Que nous ne soyons pas contraints de passer par Paris. Comme c’est le cas par exemple pour la ligne de Lyon à Bordeaux que la coopérative du rail Railcoop souhaite relancer.

Aussi, des lignes de train de nuit sont nécessaires pour relier des régions plus distantes. Un long trajet Rennes – Nice devrait ainsi pouvoir être effectué de nuit afin de relier facilement la Bretagne à la région PACA. Tout comme il devrait exister un Toulouse – Strasbourg ou un Rouen – Marseille. L’idée est de quadriller la France pour rejoindre aisément les 4 coins du pays.

De même, les liaisons de nuit entre la France et les pays européens sont incontournables pour parcourir de plus longues distances facilement.

… avec le (re)déploiement des « petites lignes »

Pour redynamiser le monde rural et être moins dépendant de la voiture, la réouverture ou la création de « petites lignes » devient une urgence. D’autant plus face aux prix élevés des carburants. Il faudrait imaginer des trains moins grands, adaptés à un nombre plus réduit de passagers. Ces lignes serviront au transport du quotidien, notamment pour se rendre sur son lieu de travail. Pour rappel, 90 % des français habitent à moins de 10 km d’une gare. Mais 30 % des gares ne sont pas desservies par le réseau. Les projets Draisy et Flexy de la SNCF s’inscrivent dans cette démarche. Nous pensons aussi au concept made in Bretagne des trains légers autonomes Taxirail qui devraient bientôt voir le jour. On croise les doigts pour un développement et une mise en service rapide de ces projets.

En bref, pour reprendre les mots de cette superbe campagne de communication de la SNCF (à visionner ci-dessous), une offre « hexagonale » est nécessaire. Elle doit relier les 4 coins de la France, mais aussi de l’Europe. Tout le monde devrait avoir accès au train, notamment grâce à une offre de prix accessible et simplifiée.

Proposer des tarifs compréhensibles, accessibles et compétitifs

Avez-vous déjà tout compris aux tarifs de la SNCF ?

Entre les prix qui s’envolent aux heures de pointes, les ouvertures de vente avec des dates exceptionnelles, les cartes de réduction avec de nombreuses conditions… notre compagnie ferroviaire nationale aime bien compliquer les choses ! Nous essayons d’ailleurs de vous expliquer tout ça plus simplement sur ce site.

Aussi, pour encourager les voyageurs à prendre le train même en dernière minute (et sans se ruiner), les tarifs doivent être clairs, stables et compétitifs. Notamment par rapport à la voiture, mais surtout par rapport à l’avion. Parce qu’entre un Paris – Marseille à 30 € en avion ou à 100 € en TGV, la plupart des gens préféreront la première option.

Les cartes de réduction doivent être aussi plus compréhensibles. Aujourd’hui, par exemple, la carte Avantage adulte propose une réduction de 30 % seulement si vous voyagez le week-end, partez une nuit de week-end ou si vous voyagez en semaine mais avec un enfant. Il y a sûrement beaucoup plus simple à faire sans devoir réfléchir à si oui ou non la réduction va s’appliquer. Et nous n’osons même pas évoquer ici les conditions d’attribution et d’application du billet congé annuel (il faut le vouloir pour l’obtenir) !

… avec des prix et des offres à imaginer

Pour être compétitifs, les tarifs des trains ne devraient pas être supérieurs aux prix du covoiturage (au moins sur les trains régionaux ou sur des moyennes distances). Aussi, les voyageurs en groupe – dès 3 personnes – devraient bénéficier d’une réduction. Cela concurrencerait immédiatement la voiture.

Nous imaginons également des billets illimités sur les trains en France pour une période donnée. À l’instar du pass Interrail, les voyageurs pourront ainsi parcourir le pays pendant leurs vacances et ce même en dernière minute. Nous pensons aussi à l’exemple de l’Autriche avec son « Ticket Climat » (des transports en commun – train, bus, tramway et métro – en illimité pendant 1 an pour 1 095 €). Ou encore à l’Allemagne qui propose pour cet été 2022 un ticket à 9 € par mois pour voyager en illimité sur tous ses trains régionaux.

Pour que le train reste abordable et accessible à tous, des tarifs réduits pourraient aussi être proposés pour les personnes à faible revenu.

Enfin, pour inciter les voyageurs à prendre le train, pourquoi pas proposer aussi quelques jours de congés supplémentaires ? Prendre le train est parfois moins rapide pour se rendre à destination… L’État et les entreprises pourraient alors prendre en charge et offrir a minima deux jours de congés sur présentation d’un billet de train.

Point important également, nous espérons un marché unique du ferroviaire en Europe. Afin que chaque compagnie ferroviaire puisse vendre un train partout dans l’Union Européenne. En effet, il est aujourd’hui compliqué de trouver toutes les offres disponibles sur un seul site web. Sauf erreur de notre part, Trainline ou Omio – les plateformes les plus connues pour le commerce des billets de train – ne proposent pas un catalogue complet de toutes les liaisons et compagnies ferroviaires européennes. Sans parler des frais de ces plateformes qui font encore augmenter le tarif pour voyager en train…

Nous imaginons donc une réservation plus facile des billets de train dans toute l’Europe, avec une offre tarifaire complétement réinventée. Les tarifs doivent être clairs, fixes et ultra compétitifs par rapport à l’avion et à la voiture dès lors que l’on voyage à plusieurs.

Prendre le train avec des enfants facilement

Lorsqu’on voyage en famille, le train devient très vite moins avantageux. Aujourd’hui, les enfants paient le train dès l’âge de 4 ans en France. Aussi, en comparaison avec la voiture, le train coûte beaucoup trop cher.

Pour éviter ce désavantage, une tarification familiale devrait être créée. Il pourrait y avoir une gratuité pour les moins de 16 ou 18 ans (à l’âge où l’on ne voyage plus vraiment avec ses parents). Ou imaginer que pour 1 billet adulte acheté, une gratuité s’applique automatiquement pour 1 ou 2 enfants mineurs de la même fratrie.

Dans les trains, il nous semble indispensable d’avoir des voitures dédiées aux familles (avec des rangements pour les poussettes et un coin nurserie séparé des toilettes). Un espace qui permettrait d’être à l’écart des autres voyageurs qui préfèrent rester au calme. Ces voitures spécifiques comporteraient quasiment que des carrés (quatre sièges en face à face avec une table au milieu) afin de pouvoir jouer et manger facilement.

Ces voitures pourraient également être utilisées par tous les passagers qui souhaitent passer un moment convivial en jouant par exemple entre amis à des jeux. Que le train soit un lieu où l’on puisse discuter / jouer / manger sans gêner ceux qui souhaitent lire / travailler / profiter d’une sieste pendant leur trajet. Et que chacun puisse avoir le choix de passer d’un espace à un autre.

De même, pour les temps d’attente lors des correspondances (ou lors de retard des trains), la présence d’aires de jeux dans les gares (ou à proximité immédiate) soulagent grandement les parents et occupent les plus jeunes. Elles ne sont pas à oublier pour que prendre le train devienne plus attractif et plus facile pour les familles.

Prendre le train avec des enfants / en famille plus facilement - © voyagerentrain.fr

D’autres services sont également à imaginer, pour que le train soit séduisant et compétitif pour tous.

Offrir des services supplémentaires

À bord des trains et dans les gares (ou à proximité), de nombreux services visant à faciliter le trajet des voyageurs sont à développer :

  • des voitures studieuses (en plus donc des voitures « conviviales » qui seraient notamment utilisées par les familles),
  • des voitures accessibles facilement à tous (personnes en situation de handicap et à mobilité réduite, personnes âgées…),
  • un accès gratuit au Wifi et à des prises électriques,
  • des places pour les vélos / vélos cargos / carrioles afin d’encourager le tourisme durable (dans un wagon entier dédié pour optimiser la place dans le train ?),
  • des aires de jeux pour les chiens à proximité des gares (nous n’avons pas d’animal de compagnie, mais nous imaginons qu’après un long trajet ou lors d’une correspondance, les chiens doivent pouvoir se défouler),
  • la possibilité de pouvoir embarquer son véhicule (voiture, moto ou vélo) sur les trains longues distances (avec le redéploiement du service auto-train de la SNCF),
  • l’accès aux gares par des pistes cyclables sécurisées,
  • ou encore l’accès à des offres combinées à un prix attractif pour louer un véhicule sur le lieu d’arrivée.

Nous développons ici ces deux derniers points.

Une fois arrivé à destination, le voyageur devrait pouvoir effectivement faire la suite de son trajet facilement. Il semble primordial que l’accès aux gares soit facilitée, que l’on puisse s’y rendre à pied, à vélo ou en transport en commun (surtout dans les zones rurales). C’est aussi dans l’intérêt des collectivités locales d’encourager un tourisme durable. Elles pourront alors promouvoir des parcours touristiques sans voiture, grâce à des itinéraires accessibles en vélo et/ou train. Aussi, des services de locations de vélos (incluant des vélos cargos ou des vélos + carriole pour les familles) doivent pouvoir être présentes à proximité ou même dans les gares.

Par ailleurs, si une voiture est indispensable, des locations à prix réduit pour les voyageurs en train pourraient être imaginées. Par exemple, lors de notre tour d’Europe en train et quand nous en avons eu besoin, nous avons dû systématiquement nous rendre à l’aéroport afin de pouvoir louer une voiture ! Notamment car les tarifs y étaient beaucoup plus compétitifs que dans les mêmes agences présentes en centre-ville.

En dehors du trajet, c’est donc toute une gamme de services qui est à imaginer pour favoriser et faciliter le choix du train.

Proposer des offres train + vélo pour un tourisme durable - © voyagerentrain.fr

Encourager les initiatives autour du train

De nombreux acteurs se sont ainsi déjà lancés pour agir sur le développement du train. Des collectifs, des associations et des sociétés se forment, imaginent le train de demain, encouragent et aident les voyageurs à choisir le train comme alternative durable.

Nous vous présentons ici certains d’entre eux (ils sont sûrement plus nombreux), que nous suivons ici activement. N’hésitez pas à les soutenir et à les suivre sur les réseaux sociaux pour connaître leurs actualités.

Once Upon A Train

L’ambition de cette association est de « trainifier le monde ». Plus précisément, ils imaginent et construisent des séjours sur rails et accompagnent les voyageurs à la construction de leurs itinéraires.

L’association est également à l’initiative d’un festival « Des rails & vous » qui se tient en septembre à Paris. (Et pssst, on y sera aussi ! 😉 )

Oui au train de nuit

Ce collectif d’usagers et d’associations environnementales se mobilisent pour la relance des trains de nuit en France. Vous pouvez devenir bénévole pour les aider et soutenir les différentes initiatives autour de chez vous.

Railcoop

Cette coopérative du rail rassemble depuis 2019 des citoyens, entreprises, collectivités et cheminots (entre autres) pour relancer des lignes régionales. Ils se sont regroupés notamment pour soutenir la réouverture de la ligne de train Bordeaux – Lyon, fermée en 2014 par la SNCF. D’autres réouvertures de lignes sont également prévues dans les prochaines années.

Vous pouvez les soutenir en devenant sociétaire de cette coopérative unique en France. Nous l’avons fait aussi.

Midnight Train

Réinventer l’Orient-Express, cela pourrait être l’idée folle de cette société française… mais c’est pourtant bien en train d’arriver ! Midnigh Train veut proposer des « hôtels sur rails » pour offrir des voyages où le confort est la priorité. Leur première ligne, Paris – Venise, est prévue pour juin 2024.

Le Train

Créée en 2020 et baptisée « Le Train », cette société a pour ambition de faire rouler des TGV régionaux afin de relier entre elles différentes villes de l’Ouest de la France. L’objectif est de proposer des trajets sans passer par Paris, avec des billets à petits prix sur l’axe Tours – Bordeaux et de relier des villes comme La Rochelle, Angoulême, Nantes, Rennes…

Europeean Sleeper

Cette nouvelle société belgo-néerlandaise souhaite développer des trains de nuit depuis Bruxelles et Amsterdam. Dans leurs projets, il y a notamment le lancement d’une ligne vers Berlin et Prague mais aussi vers les Alpes françaises, le Sud de la France et Barcelone. Une campagne de financement participatif est d’ailleurs en cours pour ces dernières lignes.

Financer le développement du train

Pour voyager et se déplacer de façon durable, il faut inévitablement diminuer les trajets en avion et en voiture. Le train transportera alors de plus en plus de voyageurs. Sauf que ça va forcément coincer. Pour cet été 2022 par exemple, après la forte reprise du tourisme après deux années de restrictions dues au Covid-19, les trains de la SNCF sont complets. Malgré la mobilisation de tout son parc, la SNCF ne peut pas répondre à la forte demande des voyageurs souhaitant prendre le train… Aussi, pour accompagner cette montée en puissance de passagers, il faut beaucoup plus de trains à circuler sur les réseaux français et européens. Une grande vague de rénovation et de construction de nouveaux trains doit vite se mettre en place.

De même, les idées que nous avançons ici auront forcément un coût. Nous n’avons pas de chiffrage précis, ce n’est pas le but de ce manifeste qui imagine simplement le train de demain. Mais nous savons pertinemment que l’argent sera forcément un frein et un argument retenu contre la mise en place de ces mesures.

Pourtant, il est urgent de financer – massivement et rapidement – le monde ferroviaire.

Aussi, nous donnons ci-dessous quelques pistes, où forcément la politique gouvernementale entre en jeu…

  • Instaurer un ISF vert sur le principe du pollueur / payeur (les 1 % les plus riches représentent 7 % des émissions de CO2 en Europe) et basée sur la nationalité européenne (peu importe où on habite, tous les citoyens de l’Union Européenne devront y participer).
  • Taxer le kérosène au même niveau que les carburants conventionnels (gazole, sans plomb…)
  • Réorienter les subventions des aéroports vers le développement du ferroviaire.
  • Réorienter les crédits pour la construction de nouvelles routes vers la création et la rénovation de lignes de chemin de fer.
  • Augmenter la TVA sur les produits non essentiels pour encourager la baisse de la consommation de produits neufs (et éviter ainsi la « surconsommation » et aller vers plus de sobriété matérielle).

Pour conclure, il ne faut pas oublier que le coût du développement ferroviaire sera forcément moins élevé que le coût des conséquences du changement climatique. Alors, oui, financer et prendre le train devient aujourd’hui une priorité absolue pour continuer demain de se déplacer et voyager vivre.

Et vous, comment imaginez-vous le train de demain ? 🚆

🖱️ Retrouvez ici tous nos conseils et bons plans pour préparer votre voyage en train.

Crédit photo en image à la une (creative commons) : Bence Balla-Schottner

Avatar photo
"Voyager en train" est un média en ligne consacré au train. Ici, nous partageons avec vous tous nos conseils et nos bons plans pour des voyages en train réussis. Vous trouverez ainsi des informations pratiques pour préparer au mieux vos voyages en train. Nous vous emmènerons également pour des destinations en mode « slow » en faisant escale dans les jolies villes françaises où le train s’arrête. Et pour toujours plus de contenus autour du train, nous vous donnons des idées de cadeaux à travers la e-librairie du site.
Posts created 83

8 commentaires pour “Manifeste pour le train de demain

  1. La première chose à faire et c’est impératif : que les trains fonctionnent normalement. Ce n’est plus le cas aujourd’hui en France. Alors pour ma part, j’évite le train désormais, parce que c’est devenu impossible ! C’est dommage.

    1. Bonjour,
      Le taux de ponctualité des trains en France (moins de 5 minutes de retard) est de 91 % (pour la dernière année disponible en 2019).
      Ceci est un résultat moyen par rapport aux autres pays européens mais reste raisonnable. De plus, ces retards sont principalement dus à des bagages oubliés par les voyageurs…
      Nous vous invitons à essayer de nouveau le train 🙂
      Bien à vous.

  2. Comme j’aimerais pouvoir prendre le train mais, de Clermont-Ferrand c’est quand même et toujours une galère alors, si vous pouvez y remédier, ce sera avec grand plaisir. Le Massif Central est toujours isolé, enclavé, le bout du monde… Il va falloir changer de politique !

  3. Le train c’est effectivement l’idéal sauf que les propositions de voyages se font toujours au départ de Paris ou d’autres grandes villes sauf dans le Grand Est…
    Le prix est excessif , bien que j’ai pris une carte. Le Thalys horriblement cher…
    De plus arrêtez les grèves à répétition…

    1. Bonjour,
      Sur la centralisation du réseau depuis Paris, c’est également un des problèmes que nous avons souligné. Les lignes transversales doivent être beaucoup plus nombreuses.
      Le prix des billets doit aussi être accessible au plus grand nombre et compétitif par rapport aux autres modes de transport.
      Sur les grèves, cela concerne le monde du transport en général. Cet été, par exemple, il y a beaucoup plus de grèves dans le secteur aérien qu’à la SNCF. 🙂
      Bien à vous.

  4. A Mulhouse, il m’est souvent arrivé que le train annoncé avec une numérotation affichée clairement entre en gare avec la numérotation inverse ! Or il suffit d’un problème à l’arrivée du train pour qu’on lui fasse faire le tour de la ville (possible !). Sur le quai c’est alors la débandade …lorsque j’aurai 80 ans je ne pourrai plus courir ainsi chercher mon wagon. CONSEIL : dès l’annonce au bureau de la Gare de cet inversement de la rame, immédiatement changer l’affichage sur le quai. Aujourd’hui on devrait avoir cette réactivité. Les contrôleurs sur le quai sont eux-même surpris !! Un comble !!! A Améliorer donc ! merci !

  5. remetre les trains auto couchetes comme avant ,Schaerbeek -Biarritz et narbonne ,France ça serait bien pour traverser la France plus des embouteillages a paris quel perte de temps, arrive repose pour aller en espagne ,ou bien un train schutlle, pour traverser la France ,depuis Bruxelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut