Un « Pass Rail » pour prendre le train en illimité en France en 2024 ?

Alors que plusieurs pays européens ont déjà adopté leur pass, la France se penche à son tour sur la création d’un billet unique pour voyager en train de façon illimité dans l’hexagone. Une très chouette mesure… mais qui amène forcément son lot de questions.

Nous vous proposons ici un état des lieux sur les avancées de ce pass et sur les sujets à régler pour sa mise en place…

La mise en place d'un Pass Rail en France pour voyager en train en illimité, une bonne nouvelle ? - Photo voyagerentrain.fr

© photo voyagerentrain.fr

Des pass illimités déjà proposés dans plusieurs pays européens

L’Autriche fut la pionnière en proposant, dès octobre 2021, un pass à 1 095 € par an (3 € par jour) pour emprunter tous les transports en commun du pays en illimité.

À l’été 2022, en pleine crise énergétique, l’Allemagne lançait son pass illimité pour voyager sur l’ensemble des transports publics du pays (dont les trains régionaux) pour seulement 9 € par mois ! Ce qui était alors une offre éphémère a finalement conquis nos voisins. Les allemands ont donc pérennisé cette offre en lançant, le 1er mai 2023, le Deutschland-Ticket. Pour 49 € par mois, celui-ci permet d’accéder en illimité aux bus, métros, tramways et trains régionaux de tout le pays ! Seuls les bus longue distance, les IC, ICE (les TGV allemands) et Flixtrain (des trains low-cost) ne sont pas concernés.

Depuis, le Portugal a également franchi le pas. Le pays propose son National Pass, depuis le 1er août 2023, à 49 € par mois également.

Pouvons-nous avoir une telle offre en France ? Alors qu’il existe déjà des pass illimité proposés par certaines régions sur les TER, est-il possible de le faire à l’échelle nationale ?

C’est en tout cas un cheminement qui semble être en cours au sein du gouvernement, en pourparlers avec les régions françaises…

Un « Pass Rail » pour voyager en illimité dans les TER et trains Intercités à l’été 2024

Le 25 juin dernier, dans l’émission du Grand Jury diffusée sur RTL, le ministre délégué aux transports, Clément Beaune, évoquait la création « d’un pass attractif pour les trains du quotidien ». Il prend alors exemple sur le billet unique illimité de l’Allemagne. Un extrait de l’émission est à écouter par ici.

Par la suite, dans une interview donnée le 4 septembre par Hugo Travers (HugoDécrypte), le Président de la République confirme qu’une telle offre est en cours de discussion avec les régions. Pour information, au même titre que les transports urbains (bus, métro, tram…), les TER et les Intercités sont des services publics subventionnés (par les régions pour ces premiers et par l’État pour ces seconds).

Clément Beaune donne à nouveau des précisions trois jours plus tard sur France 2. Ce billet unique, ou « Pass Rail », va bien voir le jour dès l’été 2024 ! Il permettrait de voyager sur les Intercités et les TER (selon les régions partantes pour rejoindre cette opération). Le ministre propose aussi qu’il soit, comme en Allemagne, utilisable sur les transports publics des villes. Ce « Pass Rail » serait disponible à tous, sans distinction d’âge. Pour l’instant, le prix évoqué se calque également autour des 49 € mensuels.

Il y a donc encore des précisions à venir sur la mise en place de ce pass. On ne manquera pas de vous tenir au courant !

Quelles sont les limites de ce « Pass Rail » ?

Nous sommes évidement à 100 % pour ce « Pass Rail ». C’est une mesure simple, universelle et compréhensible par tous (ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui sur les offres du ferroviaire !). Mais il y a inévitablement des interrogations qui se posent pour sa mise en place…

Une mesure à financer

Pour commencer, il y a évidemment l’épineuse question du financement à régler. Les régions contribuent aujourd’hui à 75 % du coût des TER (les 25 % restants sont à la charge de l’usager avec le prix de son billet). En bénéficiant du « Pass Rail », et donc d’un tarif plus avantageux pour ses voyages (49 € par mois vs le prix de son abonnement habituel), l’usager reversera une somme plus faible (et qui ne sera sans doute pas compensée par une hausse du nombre de voyageurs dans les trains). Les régions auront-elles ainsi les moyens de se passer de ces revenus ? Ce manque ne viendra t-il pas entraver les investissements absolument nécessaires pour le développement du rail ?

Il en est de même pour l’État. L’effort financier de ce « Pass Rail » ne devra pas se faire au détriment du développement et de la rénovation des trains Intercités et du réseau.

En Allemagne, la mesure est financée par l’État fédéral et par les Landers (les régions). Le coût de ce Deutschland-Ticket est estimé à 3 milliards d’euros par an (soit moins de 0,08 % du PIB allemand). Certes c’est une somme importante, mais qui reste un coût raisonnable par rapport aux bénéfices pour la population (rendre le train plus accessible) et pour l’environnement (diminuer l’usage de la voiture et donc des émissions de CO2).

Un prix juste à fixer

L’équilibre réside ainsi dans le juste prix à trouver, pour que ce « Pass Rail » soit accessible au plus grand nombre sans entraver les investissements massifs nécessaires pour le ferroviaire.

Un déséquilibre entre l’offre et la demande

Il faudrait également plus de trains pour faire face à la demande supplémentaire. Outre-Rhin, la surfréquentation des trains lors du pass à 9 € par mois a posé problème. Aujourd’hui, en France, beaucoup de trains affichent déjà complets (notamment pendant la période estivale ou dans les régions les plus touristiques). La mise en place d’un « Pass Rail » va forcément inciter (et c’est tant mieux !) les gens à choisir le train pour leurs déplacements. Il va donc falloir investir massivement (et rapidement !) pour proposer une offre ferroviaire plus importante. Ce qui prendra du temps puisque la moindre commande ou construction de nouvelles infrastructures prend plusieurs années…

Quoi qu’il en coûte, nous espérons vivement que ce « Pass Rail » voit le jour. Car, en pleine urgence climatique, la balance doit pencher du côté de l’écologie plutôt que de l’économie. Cette mesure ne suffira donc pas encore à elle seule, mais ce pass illimité encouragerait vivement à prendre le train… et à faire parler du rail en France ! Et ça on aime ! 🚆💚

Et vous, qu’en pensez vous ?

Avatar photo
"Voyager en train" est un média indépendant en ligne consacré au train. Ici, nous partageons avec vous tous nos conseils et nos bons plans pour des voyages en train réussis. Vous trouverez ainsi des informations pratiques pour préparer au mieux vos voyages en train. Nous vous emmènerons également pour des destinations en mode « slow » en faisant escale dans les jolies villes françaises où le train s’arrête. Et pour toujours plus de contenus autour du train, nous vous donnons des idées de cadeaux à travers la e-librairie du site. * NOUVEAU * : découvrez notre livre "VOYAGER EN TRAIN EN FRANCE" !
Posts created 128

2 commentaires pour “Un « Pass Rail » pour prendre le train en illimité en France en 2024 ?

  1. Pourquoi pas mais 50€ mois c’est un budget conséquent pour qui n’utilise pas le rail au quotidien. À quand une vraie poloitique en direction des etudiants hors de leur region ! Qui pour la plupart vivent difficilement et ne peuvent plus rentrer dans leurs familles tellement les tarifs sncf sont prohibitifs.
    Un A/R par mois gratuit par exemple ou avec une forte réduction -60 % . TGV inclus car on ne rentre pas pour un WE en TER si il faut 5h de voyage pour 300km

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut